Entraînement préparation d’un feu

Comme un certain Mike l’a très bien dit, « tout ce que tu prends, tu le porte ».

Alors avant de partir avec mon barda de super scout, j’me suis dit que quelques tests pas trop loin de chez moi seraient un bon commencement afin de savoir ce qu’il était utile de prendre ou non.

J’habite un village entouré de marais, c’est très sympa, mais plutôt humide
Ça rajoute du challenge pour allumer un feu et tant mieux, ça fait une bonne préparation pour les temps pluvieux.

Entrainement du jour - Préparation d'une tasse de thé

Tasse de thé
Ok c’est pas très glorieux, mais faut bien commencer par quelque part et va falloir faire pas mal de chose pour arriver à ça.

Matériel nécessaire

  • Un couteau pliable « Opinel »
  • Un couteau à lame fixe « Buck »
  • Une hachette « MoraKnive »
  • Un briquet de survie au magnésium
  • Un briquet « Zippo » (au cas ou je n’y arriverait pas avec le briquet de survie)
  • Un scie pliable
  • De la corde
  • De l’allume feux de bois résineux « Light my Fire »
  • Une tasse en acier inox supportant le feu
  • Et bien sur de l’eau et un sachet de thé

Première étape : le bois

Il faut trouver une branche de 6-7cm de diamètre et couper 7-8 buchettes
Pour ma part, préférant trouver la bonne occase, je me mets à chercher quelques minutes avant d’arriver à l’endroit ou je désire m’arrêter.

Une fois ma jolie branche trouvée, je la découpe à l’aide ma scie de jardinage.

Préparartion des buchettes

Longueur des buchettes, env. 30cm

Transport des buchettes

J’ai utilisé la corde pour regrouper et mettre les buchettes sur le sac à dos.

Arrivé sur ma place de feux, je fends le buchettes.
J’en profite pour tester les deux méthodes : couteau à lame fixe et hachette.

Remarque : surtout ne pas utiliser un couteau à lame pliante (Opinel, couteau suisse, etc.) qui risquerait d’être endommagé au niveau de l’articulation par les coups portés pour fendre le bois.

Fendre couteau
Fendre hachette

On peut remarquer sur la première image que j’ai récupéré également le long du chemin un morceau de noisetier très pratique pour taper sur la lame du couteau ou de la hachette, on peut également utiliser une buchette.

Technique pour fendre:
On pose simplement la lame bien au centre sur le dessus de la buchette et on tape avec le gourdin de noisetier (Attention : on tape sur l’arrière de la lame en métal pas sur le manche en synthétique, sinon on risque d’endommager la  hachette ou le couteau).
C’est la meilleure pratique pour éviter de se blesser et sa marche super bien.

Seconde étape : Le feu

Maintenant que j’ai tout bien fendu mon bois, on peu commencer.

Buchettes

Buchettes et petit bois

Préparation du feu

Bas du foyer préparé avec mes copeaux, l’Opinel et le briquet au magnésium

Le dos de la lame de l’Opinel marche nickel pour frotter le briquet et faire plein d’étincelles.
Plein d’étincelles oui, mais je peux me brosser, pas de flamme, je réitère avec en ajoutant aux copeaux de sapin des copeaux de bois résineux et flute toujours rien, même pas une petite fumée.

Un peu dégouté, mais bon reste plus qu’à sortir le plan B, « le Zippo »

Zippo

Ok, cette fois ça devrait marcher

Top non

Parfait j’ai pu allumer mon feu dans des conditions bien humides, le temps de faire de la braise et c’est le moment de faire chauffer mon thé.

Thé sur le feu
Préparation du thé sur les braise
Tasse de thé
Tasse de thé bien chaude

C'est le moment du bilan de cette entraînement.

Les points positifs :

  • La récolte de bois
  • La scie pliable de jardinage fonctionne bien pour couper les buchettes.
  • La préparation des buchettes pour le feu
    J’ai testé la hachette et le couteau à lame fixe pour fendre le bois, les deux marche bien, je pense privilégier le couteau pour les excursions d’un jour, je prendrai la hachette uniquement pour des excursions plus longues.

Les points négatifs :

  • L’allumage du feu
    • Je ne maitrise pas cette saleté de briquet au magnésium, il y a encore du travail pour transformer mes étincelles en flammes.
    • Les copeaux de sapin n’ont pas été d’un grand secours
    • Il faudra chercher un bon remplaçant au bois résineux « Light my Fire », je ne devrait pas avoir besoin d’acheter ce type produit, il faudra que je trouve un tuto.
  • Chauffer le thé
    Bien que ça ait fonctionné, mettre la tasse directement sur les braises pour chauffer l’eau ce n’était pas terrible, des cendres sont tombées dans l’eau et se sont mélangées au thé.

Conclusion

Globalement, bon entraînement, je vais revoir ma technique d’allumage et trouver un meilleure moyen de chauffer mon eau.
Le durée de l’exercice était trop longue, env. 2h30, c’est beaucoup trop pour une pause midi, il faut que je trouve une solution pour diviser ce temps par 2.

Hormis la partie feux et chauffage de l’eau, je peux valider le reste du matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.